La Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien propose avec l’atelier Arpège & rencontres une soirée patoisante.

Ce samedi 7 mars 2020, en la salle Saint-Brice à Tournai, nous avons organisé une soirée “Cabaret Wallon” avec les chansonniers de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien et quelques élèves de l’Atelier Arpège & rencontres de l’implantation du Saulchoir.

La Royale Compagnie du Cabaret Wallon est une société philanthropique et littéraire d’expression picarde fondée en 1907 qui promeut et défend le patois tournaisien à travers des chansons, des monologues et des poèmes.

Les élèves de l’Atelier Arpège & rencontres avaient participé en mai 2018  au “Picard des Enfants”.

L’s infants d’ichi parl’tent comme ichi !

La soirée, ponctuée de rires et applaudissements, rencontra un beau succès.
Et comme annoncé au début du spectacle : “Les bénéfices serviront à financer le transport vers les classes de dépaysement, qu’elles soient Classes Vertes, Classes de Mer ou Classes de Ferme “.

Le mot d’accueil par Jordan :

Bonjour mesdames, bonjour messieurs ! Bonjour tertous !
L’école « Les Colibris », elle est très hureuse èd’ vot’ présence à cet’ soirée cabaret avec nos amiches de l’royal’ compagnie du cabaret wallon tournaisien !
I nous font plaisi eud venir canter ce saim’di siept du meos d’mars pou not école espécialisée qui s’trouèfe à Kain !
Et tout ça au profit des classes eud dépays’ment que c’soit en classe verte ou à l’mer ou à l’ferme !
Alors, merci à tertous ! Bonne soirée, bon spectacle et n’oubliez pas : ein beonne spaghetti vous attend jusse après no cabaret. Bé ovlà !
Plache à nos gins du cabaret !


Une note n’a pas de patrie. Une mélodie n’est que la clé qui ouvre la porte des songes, ….en tous dialectes.
René BAZIN

Merci à nos élèfes des Colibris pasqu’on est fiers d’eusses. I n’seont pos ordinaires mais estraordinaires.

Nous vous remercions de votre participation et de votre enthousiasme !

Un article proposé par Le Comité des Fêtes.

Découvrez quelques photos…

Ça se passe comme ça aux ColibrisDes enfants heureux et épanouis, des sourires, du bonheur, de la joie et de la bonne humeur !

Cliquez sur ces miniatures pour les agrandir

L’école d’enseignement secondaire spécialisé : Les ColibrisUne école pas ordinaire pour des élèves extraordinaires…

Icône d'enveloppe clignotante grise Ne ratez aucune info ! Abonnez-vous aux articles publiés par l'école...

Un e-mail vous sera automatiquement envoyé à l'adresse que vous aurez mentionnée et vous garantira de ne plus rater aucun article édité par l'école. En cas de non réception immédiate, veuillez vérifier votre dossier de courriers indésirables "spams"

Aussi, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page pour toute question, remarque ou complément d'information ; la communication est un des axes primordiaux que développe notre école. Notez que vous avez également la possibilité de vous abonner aux commentaires d'un article en particulier afin d'être averti du suivi d'une discussion.

« L’école Les Colibris respecte la vie privée des utilisateurs de son site Internet conformément aux dispositions de la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel. Vos informations resteront confidentielles. En application de la loi « Informatique et Liberté », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur les données vous concernant. Vous pourrez vous désabonner de cette liste à tout moment ».

En espérant que nos publications puissent vous intéresser, l'école "Les Colibris" vous remercie et vous donne rendez-vous très bientôt !

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Vous êtes actuellement 149 abonné(e)s.

D'autres articles à découvrir... (toute l'actualité de l'école)

Faites défiler et/ou cliquez sur ces miniatures pour les ouvrir...

1 commentaire
  1. eine fin belle fiète avec bin des gins! Des biaux seurires sur les visaches! Bravo à tertous!

Laisser un commentaire