Les troubles du décodage de l’information

Les troubles du décodage sont visibles lorsqu’une personne éprouve la ou les difficultés suivantes :

Difficultés séquentielles : Ne peut mettre des éléments en ordre, en mélange l’ordre, doit commencer au début pour trouver une lettre ou un jour de la semaine (ex. nomme toutes les lettres pour trouver la position du “e” ou nomme tous les jours pour trouver la position du mercredi).

Difficultés d’abstraction : Difficulté à comprendre l’information dans le contexte où elle est utilisée, à inférer un sens, à généraliser, confond les sens des mots qui en ont plusieurs, difficultés à comprendre les plaisanteries. Ces difficultés peuvent se répercuter en mathématiques et en sciences. Cette personne a une pensée très concrète, elle ne peut voir les aspects sous-jacents d’un problème et ainsi ne peut pas distinguer ce qui est utile de ce qui ne l’est pas, l’essentiel du superflu, et ce qui est approprié de ce qui ne l’est pas. Elle aborde chaque événement comme s’il était nouveau et isolé de son propre ensemble de règle. Cela peut mener à une difficulté de flexibilité mentale.

Difficultés conceptuelles : Il est difficile de faire des liens entre les éléments, les faits sont appris sans faire de liens entre eux. Cette difficulté implique que plus la personne avance dans sa scolarité moins elle pourra retenir les informations car les liens entre les informations permettent de prendre moins de place en mémoire et de mieux les retenir.

Difficultés de décodage au niveau de l’organisation : Difficulté à intégrer l’information dans l’ensemble des autres informations traitées par le cerveau. Ces personnes n’arrivent pas à se faire un tableau d’ensemble au fur et à mesure qu’elles reçoivent l’information. Elles peuvent répondre à des questions à la fin d’un texte mais ne peuvent expliquer le contenu général du texte.

Lenteur du traitement de l’information : La personne ne peut pas traiter l’information rapidement. Elle peut sembler amorphe et dépassée par les attentes placées envers elle en salle de classe. Elle termine toujours la dernière et peut prendre de deux à trois fois plus de temps pour faire le même travail que les autres. Elle peut se sentir souvent vidée de son énergie.

Que peut-on faire?

Difficultés séquentielles :
  • Lui donner un plan, les étapes nécessaires à la réalisation d’un travail. Si le travail doit être remis après une longue période de temps, lui séparer le travail en petites parties avec des échéanciers pour chacune.
  • Lui montrer l’ensemble avant de lui demander de s’arrêter aux détails.
  • Les détails importants devraient être soulignés ou encadrés.
  • Utiliser des exemples de la vie quotidienne.
Difficultés d’abstraction et difficultés conceptuelles :
  •  Il faut donner des explications concrètes.
  • Expliquer pourquoi les informations enseignées sont importantes.
  • Donner des exemples.
  • Faire des démonstrations.
  • Faire ressortir ce qui est important.
  • Montrer les liens entre les nouvelles notions et celles apprises précédemment.
  • Ne pas donner deux objectifs à travailler à la fois.
  • Si la personne à tendance à rester sur sa position, ne pas prendre cela pour de l’opposition mais pour de l’insécurité.
Difficultés d’organisation des idées :
  •  Leur montrer comment faire un plan de travail.
  • Leur montrer comment faire un résumé. (Retirer les idées principales d’un texte, d’une histoire)
  • Leur montrer comment prendre des notes. (Feuille dans le bons sens, marge, date à tel endroit…)
Difficultés du traitement de l’information :
  • Diminuer la quantité de travail; cesser la pratique lorsque la notion est comprise.
  • Travaux et tests oraux.
  • Tests à choix de réponses.
  • Leur donner davantage de temps de travail.

Icône d'enveloppe clignotante grise Ne ratez aucune info ! Abonnez-vous aux articles publiés par l'école...

Un e-mail vous sera automatiquement envoyé à l'adresse que vous aurez mentionnée et vous garantira de ne plus rater aucun article édité par l'école. En cas de non réception immédiate, veuillez vérifier votre dossier de courriers indésirables "spams"

Aussi, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page pour toute question, remarque ou complément d'information ; la communication est un des axes primordiaux que développe notre école. Notez que vous avez également la possibilité de vous abonner aux commentaires d'un article en particulier afin d'être averti du suivi d'une discussion.

« L’école Les Colibris respecte la vie privée des utilisateurs de son site Internet conformément aux dispositions de la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel. Vos informations resteront confidentielles. En application de la loi « Informatique et Liberté », vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur les données vous concernant. Vous pourrez vous désabonner de cette liste à tout moment ».

En espérant que nos publications puissent vous intéresser, l'école "Les Colibris" vous remercie et vous donne rendez-vous très bientôt !

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Vous êtes actuellement 170 abonné(e)s.

8 commentaires
  1. Félicitations !
    Bientôt, la création d’articles n’aura plus de secret pour toi. 🙂

  2. Super Sandra! Quelle bonne élève tu fais! 😉

  3. Très intéressant Sandra tes ” papiers”. Présentation claire et structurée.
    Merci.

  4. Sandra, super “les papiers de Sandra”, dis, c’est grave si je dois réciter mon alphabet à voix haute pour trouver où se trouve la bonne lettre? j’ai des difficultés séquentielles!

    • Ne t’inquiète pas, la partie “Que peut-on faire?” de l’article t’éclairera!

Laisser un commentaire